La livraison à domicile, grande gagnante du confinement ?

La-livraison-à-domicile-grande-gagnante-du-confinement

Un succès à double tranchant 

La livraison à domicile était déjà fortement populaire et connaissait même une croissance sans précédent avant que le confinement ne survienne. Mais à la suite de cette mesure, le phénomène s’est amplifié. En effet, près d’un français sur deux s’est déjà fait livrer à son domicile ou au bureau. C’est donc tout naturellement que de plus en plus de restaurateurs se soient mis à la livraison à domicile pour compenser la perte de revenus lié à l’épidémie de covid 19. Uber Eats a d’ailleurs déclaré que le nombre de restaurateurs inscrits sur la plateforme a doublé en France, entre février et mai. Cependant, Deliveroo, contrairement à son concurrent, a vu son nombre de restaurants être divisé par 2 sur son application au début du confinement. En effet, de nombreux professionnels de la restauration ont choisis de fermer boutique plutôt que de poursuivre une activité partiellement uniquement dédié à la livraison. Cela a engendré une forte baisse des livraisons.  

Des risques sanitaires 

Évidemment, des risques sanitaires pendant les livraisons ne sont pas exclus. Même si le gouvernement a autorisé ces dernières, il a quand même rappelé certaines règles spécifiques : “pourvu que la livraison se fasse sans contact, afin d’assurer une protection maximale des personnes qui préparent les repas, des livreurs et des clients ».  Les restaurateurs et les livreurs doivent aussi faire en sorte d’avoir une zone de récupération des repas aménagée dans les restaurants, d’avoir une distanciation de 2 mètres minimum entre tous les acteurs, etc. Malgré toutes ces précautions, des risques subsistent et les règles ne sont pas toujours respectées. De plus, le livreur est plus exposé au risque d’attraper le virus car il doit généralement monter jusqu’aux étages des clients, toucher les interphones, poignées de portes, boutons d’ascenseur, … 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *